Les jeux olympiques : positifs pour le tourisme ?

août 12, 2008 at 3:52 Laisser un commentaire

Soyons honnêtes : je n’aime pas les jeux olympiques. Je déteste cette idéologie de la compétition entre Nations, qui me semble très éloignée des besoins du monde actuel. Je rêve d’un monde où l’Autre, qui vient d’ailleurs, n’est pas regardé comme un rival à battre, mais comme un ami dont les différences vont m’enrichir. C’est d’ailleurs tout l’esprit du tourisme positif, de viatao et des natural guide : aller se promener sur la planète, non pas en conquérant (ah, tu as « fait le Machu Pichu » cette année ? Ah, nous on a « fait » les îles grecques), mais en petit humain avide de rencontres.

Je n’aime pas la machine à sous et à vendre des boissons gazeuses et de la malbouffe que sont devenus les Jeux Olympiques, si loin de l’idéal de départ, que l’on nous ressasse comme s’il exonérait cette grande foire de tout. Et comme s’il exonérait les Chinois de la répression policière au Tibet et chez toutes leurs minorités (chez leurs majorités aussi d’ailleurs : essayez d’ouvrir un blog comme celui-ci en Chine !). Je n’aime pas les cérémonies d’ouverture kitschissimes où on fait des grosses flammes, et où on admire des milliers de Chinois habillés pareils, qui font tous le même mouvement en même temps. On est bien loin des idéaux d’écologie, de rationalité énergétique et de diversité dont l’humanité a besoin pour survivre au 21ème siècle, ceux de l’Économie Positive. À la place, on nous sert une soupe digne des pires moments du 20ème siècle, où tout ce qui compte c’est d’être plus nombreux, plus forts, plus grands…

Et bien, bonne nouvelle : malgré le battage médiatique que l’on nous sert à l’envie, les jeux olympiques, c’est un flop touristique ! Eh oui ! Vous ne me croyez pas ? Allez voir ETurboNews, la newsletter pro spécialisée sur le voyage, qui nous révèle que la pire chose qu’un pays puisse faire pour booster son tourisme c’est… d’accueillir les jeux olympiques ! Les hôteliers chinois sont d’ailleurs très déçus par les réservations et la fréquentation, bien en-dessous de ce qu’on leur avait vendu. Ca leur apprendra à avoir accepté que les lignes Internet de leurs clients soient fliquées par la police chinoise (à leur décharge, ce n’est pas non plus comme si on leur avait donné le choix). Mais apparemment, les jeux sont de manière générale une malédiction pour le tourisme : un rapport de l’ European Tour Operators Association (ETOA) explique que tous les pays qui sont accueillent les jeux voient leur tourisme décliner avant et après. Ainsi, selon le rapport : « In the case of Australia, a trend of over 10% growth in visitor arrivals turned into a decline two years before the Sydney Olympics. The stagnation persisted for more than two years after. » Et ce n’est pas que l’Australie : « A similar ‘Olympic Effect’ was apparent for four other previous Olympics – in Atlanta 1996, Barcelona 1992 and Seoul 1988, according to Deloitte. » Même chose pour Athènes, qui a perdu des visiteurs dans la période avant et après les jeux de 2004.

Rien d’étonnant si on sait comment marche le tourisme. Le tourisme préféré des hôteliers, c’est celui des clients fidèles qui reviennent chaque année. C’est celui des amoureux d’un coin du monde, qui, par le bouche à oreille, font venir leurs amis. Or ceux-ci fuient les destinations olympiques par crainte des travaux, de la hausse des prix, de la foule… Pas de visiteurs intéressés par le pays, pas de bouche à oreille. Car bien sûr les amateurs de jeux du cirque, même s’ils font une petite excursion par ci par là, ne s’intéressent guère au pays, ils sont d’abord là pour les médailles et les athlètes. Donc, ils ne reviennent pas l’année d’après, et ne disent pas à leurs amis : « j’ai été en Chine, c’était super… » Normal, tout ce qu’ils ont vu, c’est un grands stade et une foule de touristes bien encadrés de partout.

Quant à l’audience télé, toujours selon l’ETEO, il semble qu’elle soit très exagérée par le Comité Olymique, toujours en mal de sponsors (quand on vous disait que tout ça, c’est juste une histoire de gros sous). Et puis de toutes façons, en quoi le fait de regarder les jeux olympiques me donnerait envie d’aller dans le pays en question ? En effet, ça donne plutôt envie de fuir et se dire « on va attendre que tout ça se calme, que le pays soit revenu à la normale avant d’y aller ». Et en effet, c’est comme ça que ça se passe. CQFD.

Finalement, les Français, on a été bien malins de louper notre candidature aux JO. Et peu importe si on l’a pas fait exprès.

Anne Gouyon

Publicités

Entry filed under: Uncategorized. Tags: , .

Écotourisme avec ou sans éco ? Rendez-vous à New Delhi ! Le Natural Guide au Café de l’Aventure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Langues

English français

Tenez-vous au courant de l'actualité Web du tourisme!

Ce blog partage avec vous notre vision d'un tourisme positif pour l'environnement et les communautés, que vous retrouverez sur Viatao, notre site web 2.0, et dans les guides de voyage Natural Guide. Laissez vos commentaires !

Les auteurs du blog:


%d blogueurs aiment cette page :