Posts tagged ‘culture’

Responsable… ou aseptisé ?

Un torero de 9 ans. Photo Gerardo D. Ontiveros

Un torero de 9 ans. Photo Gerardo D. Ontiveros

Scandale lors de la Feria d’Eauze dans le Gers le 5 juillet dernier, marquée par la participation de Michelito Lagravère, un jeune torero vedette franco-mexicain âgé de seulement 11 ans. Bien que les organisateurs se soient défendus d’avoir rémunéré ce jeune participant, l’association Alliance Anticorrida a déclaré qu’il était peu probable qu’une figure aussi renommée au Mexique ait fait le déplacement gratuitement. On est bien loin en effet des bonnes pratiques sociales du tourisme responsable… Le Code du Travail interdit de faire exécuter par des enfants de moins de 16 ans « des tours de force périlleux (…) ou de leur confier des emplois dangereux pour leur vie, leur santé ou leur moralité ». La justice, qui a déjà condamné dans le passé des directeurs d’arènes ayant produit en France des toreros de moins de 16 ans, tranchera et décidera si Michelito – et son frère cadet âgé de 9 ans ! – pourront participer à d’autres ferias françaises cet été.

Choquante, l’idée d’un enfant livré face à un jeune taureau et surtout face au public, cette foule cannibale qui demande toujours plus de sensations fortes. Choquantes, les vidéos de Michelito déguisé comme un grand torero, dans un rôle qui ne paraît pas de son âge. Et choquante aussi, l’idée de ces spectacles venus du fond des temps, mettant en scène la tuerie plutôt sadique d’un animal qui n’a finalement aucune chance, quels que soient les risques pris par le torero.

Le problème c’est que bien des traditions populaires sentent le soufre, et leurs implications sociales et écologiques sont plus que douteuses, sans parler même du respect des normes de sécurité les plus élémentaires. L’Espagne en a son lot : outre les corridas, la côte Méditerranéenne célèbre en ce moment les « Moros y Cristianos« , sorte de remake de la Reconquista – la victoire des Chrétiens sur les Arabes. Pas politiquement correct du tout. Tout cela à grand coup de pétards plus proches de la fusée anti-chars que du gentil joujou, souvent vendus illégalement, et qui provoquent chaque année nombre d’accidents graves. Quant aux célèbres Fallas célébrées dans chaque ville de la côte, elles mettent en scène des statues éphémères de plusieurs mètres de haut, peintes de couleurs vives et brûlées à la fin de la fête dans un nuage de fumées toxiques – autrefois ces statues étaient en papier mâché, mais elles sont aujourd’hui en plastique, plus facile à mouler et moins cher.

Un petit tour du monde des fêtes traditionnelles révèlerait son lot d’artefacts incendiés au bout de quelques jours, d’animaux sacrifiés, de mise en scène de la violence ou de l’exploitation de la femme.. À Bali, les touristes admirent les jolies cérémonies en oubliant que ce sont les femmes qui en payent le prix, passant des heures à fabriquer des offrandes et portant sur leur tête des piles de fruits de plusieurs mètres de haut.

Petit à petit, les pires aspects de ces cérémonies sont effacées au fur et à mesure des protestations et des réglementations. On ne peut que s’en réjouir. Vraiment ? C’est oublier que l’excès, la démesure, la violence, la transgression, sont précisément la raison d’être de ces fêtes, sorte d’exutoire populaire de pulsions plus ou moins avouables que nous abritons tous et qui, si elles devaient exploser au jour le jour, rendraient la société invivable. En bannissant l’excès, quels nouveaux exutoires allons nous offrir à la société ? Les jeux vidéo, les tranquillisants, les films de Hollywood de plus en plus violents ? Pas sûrs que l’on y gagne au change. En attendant, cet été est une bonne occasion de faire le tour des Ferias de France, dont le site Festivals en France nous dresse une liste. Bonnes fêtes !

juillet 17, 2008 at 12:17 Laisser un commentaire

Voyager sans quitter ma ville

Printemps comédiensDans mon dernier post, j’abordais le douloureux sujet des dépenses d’énergie liées au transport avec une solution toute simple : redécouvrir le plaisir du voyage de proximité, ou « l’aventure au coin de la rue« . On pourrait même parler d' »exotisme au coin de la rue » car ce printemps fourmille d’exhibitions culturelles du monde entier. Une excellente façon de se dépayser à deux pas de chez soi. Une excellente façon aussi, de préparer son voyage en apprenant à découvrir la culture de l’autre… ou de prolonger, une fois rentré à la maison, le bonheur et l’émerveillement que l’on a pu ressentir sur place.

Sans prétendre dresser un inventaire exhaustif de ces manifestations, j’en profite donc pour vous signaler que cette année, le Printemps des Comédiens de Montpellier (5-30 juin) a mis l’Indonésie à l’honneur avec le spectacle de danse « Taman Sari » « Le jardin des délices de Java à Bali« , qui accueillera des danseurs de plusieurs troupes indonésiennes, et tout cela, sous un « pendopo », ces grands abris semi-ouverts qui servent de maison de la culture et de salle commune dans les villages javanais. Et en attendant le mois de juin, les amateurs d’Indonésie – et de littérature à portée universelle – pourront aller écouter Laksmi Pamuntjak et Goenawan Mohamad, deux écrivains engagés de toute première importance, lors d’une soirée organisée le 9 avril à Paris par l’association culturelle franco-indonésienne Pasar Malam.

Toujours au Printemps des Comédiens, les clowneries russes de la troupe Semianyki, que les Parisiens pourront découvrir du 10 mai au 8 juillet au Théâtre du Ront-Point, ou la douceur du Cap-Vert de Cesaria Evora. Pour les amateurs de culture arabe, Montpellier accueillera aussi Khaled et plusieurs autres troupes lors des Arabesques, rencontres d’art du Monde Arabe, du 23 au 24 mai.

D’autres suggestions pour compléter ce minuscule échantillon ? Postez vos commentaires… et n’oubliez pas, l’enchantement est au coin de la rue…

Anne Gouyon

mars 31, 2008 at 10:25 Laisser un commentaire


Langues

English français

Tenez-vous au courant de l'actualité Web du tourisme!

Ce blog partage avec vous notre vision d'un tourisme positif pour l'environnement et les communautés, que vous retrouverez sur Viatao, notre site web 2.0, et dans les guides de voyage Natural Guide. Laissez vos commentaires !

Les auteurs du blog: