Posts tagged ‘guide de voyage’

Guides web 2.0 : réfléchir avant d’écrire

En ces temps de Semaine du Développement Durable (1-7 Avril) et de Salon Planète Durable (10-13 avril), on aimerait bien que certains tournent 7 fois leurs petits doigts au-dessus du clavier au lieu de taper n’importe quoi.

Je reçois ce matin la newsletter « Voyager » de l’Internaute. Au milieu des concours photos et des images enchanteresses des villages d’Italie, je tombe sur cette perle : « Madagascar, l’île rouge : Pour Guy, il faut « partir vite, avant que le tourisme ne galope » car cette île « recèle des trésors à l’état brut » et des paysages splendides.

-Question à Guy, l’auteur de cet article : si tout le monde suit ses conseils et « part vite », est-que précisément le tourisme ne va pas se mettre à galoper ? Bref, il conseille de faire vite arriver ce que précisément il déplore. Cette rhétorique est fréquente dans les guides de voyage, qui nous invitent sans cesse à être les premiers à aller massacrer de petits coins de paradis qui n’avaient rien demandé à personne (une mention spéciale pour la « Playa Paraiso » non loin de Benidorm, et ses quatre barres d’immeubles gris de dix étages façon HLM de la pire époque).

Passons sur d’autres perles de ce « guide de voyage » écrit par un vacancier qui a dû traverser bien vite Madagascar et qui nous apprend que « l’esprit français est toujours ancré dans les esprits des anciens » (ah chouette, la décolonisation n’est donc pas complète), et que « Certaines croyances du culte des ancêtres vont à l’encontre du développement du niveau de vie : lorsque le propriétaire d’un troupeau de zébus décède tout le troupeau est tué. » Certes, mais peut-être aurait-il été intéressant de chercher à comprendre l’origine de ces rites avant de les juger sur l’autel du « niveau de vie » ? Peut-être ainsi découvrir que ces rites ont souvent pour fin la redistribution des richesses, afin de s’assurer que nul ne concentre tout le patrimoine du village ?

Enfin, pour tout cela, il aurait fallu demander l’avis de quelques Malgaches ou tout au moins d’ethnographes ou autres personnes ayant pris le temps de parler aux Malgaches et d’essayer de comprendre leur point de vue.

Tout cela pour dire que les commentaires d’un vacancier, quels que puissent être leur intérêt par ailleurs (il est toujours utile de connaître les bonnes adresses des uns et des autres) ne suffisent pas à faire un « guide de voyage »… Madagascar mérite sûrement mieux que cette prose rapide.

Et si les sites de voyage donnaient le point de vue des Malgaches ? Rendez-vous dans quelques jours sur la première version de Viatao, le premier site de tourisme positif, qui donne la parole aux locaux.

Publicités

avril 11, 2008 at 12:18 Laisser un commentaire


Langues

English français

Tenez-vous au courant de l'actualité Web du tourisme!

Ce blog partage avec vous notre vision d'un tourisme positif pour l'environnement et les communautés, que vous retrouverez sur Viatao, notre site web 2.0, et dans les guides de voyage Natural Guide. Laissez vos commentaires !

Les auteurs du blog: