Posts tagged ‘voyage responsable’

Le Natural Guide au Café de l’Aventure

Et oui, ce 2 septembre à 20 heures, au Café Zango, Eléonore Devillers, rédactrice en chef du Natural Guide Thaïlande et Jean-Marie Bompard, rédacteur en chef du Natural Guide Bali-Lombok, Flores, Sumba, Sumbawa seront les invités du Café de l’Aventure, organisé tous les premiers mardis du mois par La Guilde Européenne du Raid et la Société des Explorateurs Français.

Ils y présenteront le Natural Guide, cette collection alternative créée par Anne Gouyon, Jean-Marie Bompard et une équipe de passionnés en Indonésie, il y a déjà 6 ans ! Enracinés localement, ces guides anti-tourisme de masse sont élaborés avec des équipes de rédacteurs et photographes du pays, en collaboration avec des ONGs locales militant pour un tourisme durable. Sélectifs, les Natural Guide invitent les voyageurs à découvrir des destinations en profondeur, tout en ayant un impact positif sur les populations et l’environnement. Chambre chez l’habitant, hôtel charmant, centre de plongée responsable, cours de danse traditionnelle…, ils proposent des adresses recommandées pour leur qualité et leurs bonnes pratiques de gestion durable, sélectionnées grâce à une grille d’éco-notation exclusive.
En cours de création, les prochaines escales sont le Sud du Maroc, le Mali, la Chine… Le Natural Guide fait peau neuve et recherche des rédacteurs pour des guides plus légers, encore plus sélectifs et toujours 100% engagés… Passionnés, connaissant un coin du monde de façon très approfondie, et sensibles au voyage selon des valeurs de découverte, rencontre et respect : et si vous rédigiez le prochain Natural Guide ?
Plus d’infos : www.viatao.com – Contact : leo@naturalguide.org

Également au programme de cette soirée passionnante :

François Picard, auteur de Ma Chine. Route de la Soie, Tibet, Hongkong à vélo.
Moine tibétain cachant ses photos du dalaï-lama, urbains en révolte contre les injustices du système ou fascinés par la croissance de l’économie, minorités oubliées, jeunesse en perte de repères… Grâce à son périple à vélo, François Picard rencontre les Chinois dans leur diversité et leur complexité. « Au bout du chemin de Picard, la Chine se révèle proche. Son mystère s’est dissipé, dissout dans l’expérience de la route » explique Sylvain Tesson, dans la préface de l’ouvrage. Il ajoute : « Picard écrit dans une belle langue – châtiée, drôle, tenue – et la chose est si rare dans le paysage des récits d’aventure que le sien vaut le voyage ! ».
Plus d’infos : www.culture-aventure.fr

Cyprien Andres et Damien Van Eeckhout
Damien et Cyprien, lauréats des Bourses SPB de l’aventure, partent de novembre 2008 à avril 2009 survoler l’Amérique Latine en ULM pendulaire. Ils enquêteront et témoigneront également sur l’Histoire de l’Aéropostale et sa postérité.
Contact : cyprien.andres@sciences-po.org

À propos des Cafés de l’Aventure : Cette initiative a pour idée de rassembler de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde. C’est donc tous les premiers mardis du mois que vous pouvez venir les retrouver au Zango, autour d’un thème, pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Le Zango est un espace dédié au voyage où vous pouvez consulter plus de 250 guides et magazines de voyage, cartes du monde entier ainsi qu’un accès internet haut débit. Tout ce qu’il faut pour rêver d’ailleurs, accompagné d’une sélection de musiques du monde en sirotant un des 25 cocktails de la carte ou en dégustant un plat.

Pour recevoir l’information chaque mois :
aventure@la-guilde.org

Publicités

septembre 2, 2008 at 2:19 Laisser un commentaire

L’aviation va devoir compenser ses émissions de carbone

Les émissions de carbone du transport aérien sont régulièrement sur la sellette : elles représentent environ 3 à 5% de l’effet de serre mondial, et avec un seul voyage aérien longue distance, un voyageur consomme en une seule fois le quota d’émissions compatible avec une stabilisation du climat (environ 500 kg d’équivalent carbone par personne par an). En gros cela signifie qu’une fois que vous avez fait un Paris-New York en avion (696 kg d’émissions de carbone, cf. les calculs sur le site de JM Jancovici), vous pouvez arrêter de manger, de vous chauffer, de prendre la voiture, etc.

Face à cela, deux possibilités. La première consiste à prendre moins l’avion et de redécouvrir des destinations plus proches, que l’on peut visiter en train. Et le deuxième consiste à « compenser » ses émissions. De quoi s’agit-il ? De financer un projet de réductions d’émissions de gaz à effet de serre en quantité équivalente à celle du trajet d’avion effectué. Et même, si possible, légèrement supérieure : ainsi l’impact total de votre voyage et de votre achat de « crédits carbone » sera positif pour le climat.

Cette option est disponible aujourd’hui sur la base du volontariat : en gros, rien n’oblige une compagnie aérienne ou un voyageur à compenser ses émissions. Certains sites proposent d’acheter des crédits carbones sur le marché « volontaire », c’est le cas d’Action Carbone par exemple. Avec les fonds ainsi collectés, ils financent des projets de reboisement, de développement des énergies renouvelables, ou de réduction de la consommation d’énergie dans des pays du Sud. Une bonne façon de marier responsabilité environnementale et solidarité internationale.

De plus en plus de compagnies, comme British Airways qui a été une des premières à le faire, proposent ainsi à leurs passagers cette compensation volontaire en option. Ainsi, si j’achète un Paris-Londres en avion sur le site de British Airways, je peux payer 2,10€ en plus pour financer un projet d’installations éoliennes en Chine qui compensera les émissions de mon vol. Mais cela reste mon choix, et un choix encore bien trop marginal par rapport aux enjeux. À terme, le transport aérien devra donc intégrer de manière systématique, comme tous les autres secteurs de l’économie, le coût de la compensation de ses émissions.

C’est ce qui va se passer en Europe à partir de 2012. Les députés européens et la Présidence du Conseil sont parvenus à un accord sur l’inclusion du transport aérien dans le système européen d’échanges de quotas d’émissions. Les principaux éléments de cet accord sont les suivants :
– Tous les vols au départ ou à destination de l’Europe (y compris les vols intercontinentaux) seront inclus dans le système européen d’échanges de quotas d’émissions à partir de 2012 ;
– L’Union Européenne est tenue de rechercher un accord sur des mesures mondiales en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par l’aviation. Des accords bilatéraux, avec les États-Unis par exemple, pourraient constituer un premier pas ;
– 85% des certificats d’émissions seront attribués gratuitement conformément à un comparatif européen commun, et 15% seront mis aux enchères.
Les émissions des compagnies aériennes devront être réduites de 3% en 2012 et de 5% à partir de 2013 par rapport à la moyenne de leurs émissions annuelles entre 2004 et 2006. Les revenus générés par la mise aux enchères des permis d’émissions seront affectés à la recherche pour des transports aériens propres, aux transports faiblement émetteurs et à la lutte contre la déforestation dans les pays en développement.
Pour en savoir plus : le communiqué de presse de l’Union Européenne.

Anne Gouyon

juillet 7, 2008 at 6:58 Laisser un commentaire

Les Natural Guide sont sur Éthisme

Une rencontre sympathique hier avec Alexis Dufour, journaliste du groupe Les Éditions du Gecko, qui éditent entre autres Vacances Pratiques et un tout nouveau site dédié au tourisme durable : Éthisme.

Un échange sympathique, où l’on a beaucoup débattu de la question : voyager positif, durable, responsable, qu’est-ce que c’est ? Conclusion : loin des « petits gestes » qui permettent de se dédouaner à bon compte et loin des « éco-comportements formattés », voyager responsable, c’est avant tout voyager avec sa tête et son coeur : lire le compte-rendu de la discussion sur : www.ethisme.com/-Il-faut-voyager-avec-sa-tete-et-son-coeur-_a416.html

juin 10, 2008 at 9:25 Laisser un commentaire

Un nouvel article: Coup de coeur du libraire

« Après avoir édité le Natural Guide de Bali, coup de coeur total, je suis vraiment séduit par ce nouveau titre« .

Un grand merci à Pascal de la librairie du Voyage Ariane à Rennes. Pascal est sensible aux valeurs du tourisme responsable et amateur de la collection Natural Guide. Il a posté un article sur le guide Thaïlande sur le blog de sa librairie (blog de l’actualité des guides de voyage). Lire l’article.

février 19, 2008 at 6:58 Laisser un commentaire

Vous avez dit tourisme positif…

Le tourisme positif, nous y croyons… pour nous, il s’agit tout simplement de revenir à l’essence même du voyage, une série de rencontres, qui devraient être positives pour tous. Positives pour le voyageur, dans l’esprit de la découverte, celle dont on revient grandi, des rêves dans les yeux. Positives pour nos hôtes dans les destinations visitées, dans l’esprit du respect. Respect pour l’environnement, pour la culture, pour les communautés locales. Un tourisme qui est donc aussi durable et responsable, sans devenir un pensum pour autant. Et si c’était tout simplement le voyage du 21ème siècle ? Venez l’inventer avec nous !

Continue Reading janvier 22, 2008 at 11:51 2 commentaires

Dans la famille “les auteurs”, je voudrais Eleonore

Eléonore Devillers

Difficile d’oublier une rencontre avec Éléonore Devillers… Grande et énergique, à 27 ans Éléonore est faite de passion, d’engagement et de travail. Pour obtenir son diplôme d’Ingénieur agro de Paris, spécialisée en Développement Agricole, elle n’a pas hésité à passer 7 mois dans un village du Nord-Est de la Thaïlande, partageant la vie quotidienne (et les salades de fourmis) des paysans les plus pauvres du pays : « Le meilleur du voyage, c’est de voir un grand sourire, chaleureux et sincère, sur le visage d’un habitant du pays… », explique-t-elle avec enthousiasme. Après cette expérience, Élénore a relevé le défi de coordonner l’édition du Natural Guide Thaïlande, le premier guide de voyage dédié au voyage responsable au Royaume du Siam. « Nous avons travaillé avec des dizaines de contributeurs locaux : journalistes, scientifiques, militants d’ONGs, pour leur donner la parole dans le guide. Nous avons aussi organisé des formations pour les PMEs locales sur le tourisme durable. » De retour à Paris, Éléonore se charge d’organiser notre réseau de contributeurs du monde entier, et nos partenariats.

janvier 16, 2008 at 3:24 1 commentaire


Langues

English français

Tenez-vous au courant de l'actualité Web du tourisme!

Ce blog partage avec vous notre vision d'un tourisme positif pour l'environnement et les communautés, que vous retrouverez sur Viatao, notre site web 2.0, et dans les guides de voyage Natural Guide. Laissez vos commentaires !

Les auteurs du blog: